TITRE WEBDOC
LA NOSTALGIE
LES GUERRIERS
LUTTER CONTRE
L IMPASSE DE LA MISERE
ANTISEMITISME INVISIBLE
logo F24
fleche back
fleche next

 

Le 5 février, le dirigeant du Jobbik Marton Gyongyosi a remis en cause l’Holocauste, accusant les juifs de coloniser la Hongrie et Israël de perpétrer un “système nazi”. En octobre 2011, c’est la nomination d’un sympathisant d’extrême droite à la tête du Nouveau théâtre de Budapest, György Dörner, qui a fait polémi-que. Farouche antisémite, il ressasse l’idée d’un complot juif contre la ”nation hongroise” ourdi par “l’axe Tel-Aviv-Budapest”. 


 

“Avec la crise économique mondiale, c’est forcément les juifs 
et Israël que l’on accuse”, résume sans surprise le docteur Alfred Schöner, directeur de l’Ecole rabbinique de Budapest, qui ne s’inquiète pas outre mesure des coups d’éclats antisémites qui ont agité le pays ces derniers mois : “En Hongrie, il y a toujours eu de l’antisémitisme. Mais quel pays d’Europe n’en a pas ?” 

antisemitisme1.jpg
face-twit-cred-02.png