TITRE WEBDOC
LA NOSTALGIE
LES GUERRIERS
LUTTER CONTRE
L IMPASSE DE LA MISERE
ANTISEMITISME INVISIBLE
logo F24
fleche back
fleche next

 

Sa préférence nationale, Lazlo Gyebnar l’affiche sur son taxi estampillé d’une carte de la “Grande Hongrie”. Sur le pare-soleil du siège passager, il fait défiler des clips patriotico-nationalistes. “Une femme a voulu porter plainte un jour  à cause de ma musique, mais généralement ça ne pose pas de problème. A 80%, mes clients appartiennent au Jobbik et au Fidezs alors ça ne les dérange pas”, raconte Lazlo. Alors que le Danube à moitié gelé offre une image idyllique, il lance une vidéo où des hordes de Huns jouent du gourdin dans un village enflammé, sur fond de chants traditionnels magyars. 

 

 

Lazlo et sa compagne Kristina ont tous deux voté pour le Jobbik aux dernières élections législatives. Le couple de trentenaires s’est rencontré dans un meeting du parti et ils ont fait de leur idéologie un mode de vie. Le samedi 11 février, Lazlo emmène Kristina écouter Hungarica, un groupe de rock nationaliste qui passe en concert à Budapest.

 

Lazlo Gyebnar a voté pour le Jobbik, parti d’extrême droite, aux élections législatives de 2010.

lazlo1.jpg
face-twit-cred-02.png