TITRE WEBDOC
LA NOSTALGIE
LES GUERRIERS
LUTTER CONTRE
L IMPASSE DE LA MISERE
ANTISEMITISME INVISIBLE
logo F24
fleche back
fleche next

Avec la fin de l'ère communiste et la libéralisation de l'économie, plus d’1,5 million d’emplois ont disparu. Fortement touchée par la désindustrialisation, la région de Borsod - dite “ceinture de rouille” de la Hongrie - est devenue la plus pauvre du pays. Usines et mines de charbon ont fermé les unes après les autres, laissant plus de 70% de la population au chômage. La majorité de la classe moyenne est partie; seuls sont restés les retraités et les Roms. Aujourd’hui, dans le village de Sajokaza, un tiers de la population de 3000 habitants est rom. Réunie dans deux rues à 

 

70% de la population

 

au chômage dans

 

la région du Borsod

 

l’écart des lotissements “magyars”, la majeure
partie de la communauté
vit d’expédients. 

Les  familles s’entassent à trois générations dans des baraques en bois ouvertes aux quatre vents, sans eau courante, sans égouts, ni électricité. Les toilettes sont creusées à même la terre au fond des jardins. Selon le maire, il n’y aurait plus assez d’argent pour prolonger les canalisations jusqu’à leur quartier.

 

diapo1-chap3.jpg
face-twit-cred-02.png